L’Occitanie a trouvé sa voix (article de la dépêche Publié le 27/04/2010-elisa navarro)

Publié: 28/04/2010 dans actualitats lengadocianas

<< Les concordances dans les parcours sont troublantes : des grands-parents qui parlaient patois, des parents agriculteurs, et une recherche d’identité à l’adolescence. Et voilà les trois jeunes hommes, aujourd’hui âgés de 20 à 27 ans, fervents défenseurs de l’Occitanie. Boris D.(de Toulouse), Maël B. et Nathanaël Moulin (de Cahors), se veulent les fer-de-lance lotois du mouvement politique «Libertat-la gauche révolutionnaire d’Occitanie», déjà implanté en Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon. Une réunion publique a été organisée jeudi soir à Cahors, pour présenter le tout jeune mouvement (lancé en septembre 2009) et tenter de le structurer dans le Lot.

Car ils en sont convaincus : l’Occitanie trouve un écho de plus en plus retentissant auprès des jeunes. Ils avancent des exemples : le succès de trois grandes manifestations occitanes (jusqu’à 20 000 personnes à Carcassonne le 24 octobre dernier), l’ouverture d’une calendreta à Saint-Céré, la profusion de groupes musicaux (rock, reggae, slam…) qui chantent en occitan, la vitalité de la scène théâtrale. « Il est important que le milieu culturel se politise, martèle Boris D. Seule la politique peut faire avancer les choses. »

Voie des urnes

En l’occurrence, la question occitane bien sûr (enseignement de la langue et de l’histoire) mais également un fort aspect social, pour « vivre et décider au pays, proposer une alternative au catastrophisme ambiant ». Leurs préoccupations vont de la désindustrialisation, au désengagement de l’État en passant par l’agriculture et la pression foncière. « Il faut une vraie reprise en main politique, pas de la poudre aux yeux ou du folklore », répète Nathanaël Moulin. Quitte à se présenter comme une autre voie dans les urnes, même si ce n’est pas la priorité.

Pour l’heure, Libertat va lancer une campagne pour se faire connaître dans les villages lotois. Un concert avec des groupes locaux, occitans mais pas seulement, est également programmé, le 26 juin à Montcuq. Le relais culturel, pour commencer…

Contact : par mail, lengadoc@libertat.org ; site www.libertat.org. >>

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s