Les manifs, le Mouvement et puis…?

Publié: 13/10/2010 dans actualitats lengadocianas, Libertat

Nous le voyons tous quelque chose est entrain de se passer.

De plus en plus de monde dans les manifestations, les lycées rejoignent le mouvement, les universités ne vont pas tarder, la grève générale est de plus en plus dans toutes les bouches. Enfin le monde bouge contre ce pouvoir politique pourrissant, contre les attaques incessantes, contre une vie de plus en plus dure à vivre. Nous devons tout faire maintenant pour gagner, pour reprendre confiance en notre possibilité de vaincre et en finir avec des décennies de recul.

lire la suite…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mardi 12 octobre à Tolosa, à la fin du cortège officiel, plus de deux cents personnes ont décidé de rester occuper le territoire. Pendant plus de deux heures nous avons bloqué la place Jean Jaurés, une grande artère de Tolosa. A la suite de cela, nous nous sommes repliés pour éviter une charge frontale des CRS, puis le cortège est venu égailler les rues de la ville rose. Tout le monde a pu sentir une motivation et une détermination nouvelle.

Ce mouvement sera différent.

Mais nous autres voulons rester sereins, pousser au maximum le mouvement dans le bon sens mais aussi nous renforcer, accumuler des forces et des idées pour l’après mouvement, ce que certain nomme « le retour à la normale ». Cela ne signifie pas que nous n’allons pas le vivre comme il se doit, mais juste, que nous sommes conscients  que ce mouvement sera un tournant. Il n’en demeure pas moins qu’il est le début d’une longue période de tumulte politique,mais aussi et surtout, de prises de conscience, d’expérimentations, de créations et LIBERTAT compte bien y participer et apporter des pistes nouvelles.

L’idée développée dans le texte autonomie et contrepouvoir (ici) prend bien tout son sens dans la volonté affirmée de construire sur le long terme nos instruments pour notre émancipation.

C’est, aujourd’hui, à la jeunesse et de se réapproprier cette lutte qui va influencé notre avenir.

Organisez-vous, venez nous rencontrer, nous vous attendons.


 

Publicités
commentaires
  1. Fermin dit :

    òsca per aquela aficha, sonque una remarca dins aquela causida del texte desvelopat tant valdriá ne dire un pauc mai sus los exemples d’autogestion (pas sonque s’organizar per manjar e festejar, çò qu’es ja una bona causa, es pas jo que dirai lo contrari!)Lo Remèsi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s