Appel pour un rassemblement de soutien avec les trois de Mugitu ! (15/11/11) ÒC e FR

Publié: 10/11/2011 dans Solidaritat

 

De terroristas ? 

Apèl per un recampament de sosten amb los tres de Mugitu !

Lo dijòus 27 d’octòbre lo collectiu Mugitu (collectiu de desobesissença Basc) e Libertat ! (esquèrra revolucionària d’Occitània) an organizat un entartatge per protestar contra los projèctes LGV en Occitània e al Païs Basc al moment de la session plenièra de la CTP (Comunautat de Trabalh dels Pirenèus). L’entartrada, la presidenta de Navarra Yolanda Barcina, preniá aquel jorn d’aquí , la presidéncia de la CTP en plaça de M.Malvy. Aquela accion merengada menada sens trigar descadenèt la vendeta del personal politic. Y.Barcina de retorn en Navarra portèt lo pet pour « atemptat contra una autoritat publica » en seguida a-n aquò tres camaradas de Mugitu foguèron interpelats puèi relargats. M.Malvy de son costat faguèt una denóncia « telefonica ». Mas la farsa s’arrèstèt pas aquí e prenguèt un biais pels mens desmesurat, en efèit los tres camaradas foguèron desferrats a l’Audienca Nacional, lo tribunal suprèm espanhòl. Es, en çò nòstre, le parelh de la cort de seguretat de l’Estat, es a dire una justícia d’excepcion la que jutja los « terroristas », res de mens… Passaràn en procès lo dimècres 16 de novembre a Madrid.

Libertat ! s’insurgisson de l’absurditat d’aquela procedura mas tanben de la criminalizacion del movement contra la LGV e dels mouvements totes de desobesissença.

Pensam que cal mai que mai denonciar los faraonics projèctes destructors de vidas, de territòris, e de riquesa. La LGV (linha a granda velocitat) es una de las illustracions mai claras, de miliards cremats per res sus l’autar del productivisme, de la metropolizacion. Mentre que la crisi tusta de plen foet los nòstres païses e mai particularament las classas popularas, los nòstres politics als servicis dels interèsses capitalistas renóncian pas a-n aquel degalh vergonhós. Per la desinformacion, lo tabasatge mediatic, los nòstres decideires servils nos fan passar aqueles projèctes coma essencials al desvolopament. A Libertat ! Pensam que la LGV pausa la question cruciala de quina societat volèm. Lo capitalisme dins sa corsa desfrenada del profièit nos entraïna dins una paret, es un fren al nòstre liure desvolopament. Tan que durarà, serèm someses a son arbitrari.

Quand una societat deven injustícia lo nòstre primièr dever es de desobesir.

Totes davant lo consulat d’Espanha aquel dimars de 15 novembre a las 19h en solidaritat amb Mugitu e contra les projèctes de destruccion.

——————————————–

Des terroristes ?

Appel pour un rassemblement de soutien avec les trois de Mugitu !

Jeudi 27 octobre le collectif Mugitu (collectif de désobéissance Basque) et Libertat ! (gauche révolutionnaire d’Occitanie) ont organisé un entartage pour protester contre les projets LGV en Occitanie et au Pays Basque lors de la séance plénière de la CTP (Communauté de Travail des Pyrénées). L’entartrée, la présidente de la Navarre Yolanda Barcina, prenait ce jour là, la présidence de la CTP à la place de M.Malvy. Cette action meringuée menait tambours battants déchaîna la vindicte du personnel politique. Y.Barcina de retour en Navarre porta plainte pour « attentat contre une autorité publique » suite à cela trois camarades de Mugitu furent interpellés puis relachés. M.Malvy de son côté déposa une plainte « téléphonique ». Mais la farce ne s’arrêta pas là et pris une tournure pour les moins démesurée, en effet les trois camarades furent déferrés à l’Audienca Nacional, le tribunal suprême espagnol. Il est, chez nous, le pendant de la cours de sûreté de l’état, c’est à dire une justice d’exception celle qui juge les « terroristes », rien de moins… Ils passeront en procès le mercredi 16 novembre à Madrid.

 Libertat ! s’insurge de l’absurdité de cette procédure mais aussi de la criminalisation du mouvement contre la LGV et de tous les mouvements de désobéissance.

 Nous pensons qu’il faut plus que jamais dénoncer les pharaoniques projets destructeurs de vies, de territoires, et de richesse. La LGV (ligne à grande vitesse) est une des illustrations les plus frappantes, des milliards brûlés pour rien sur l’autel du productivisme, de la métropolisation. Alors que la crise frappe de plein fouet nos pays et plus particulièrement les classes populaires, nos politiques aux services des intérêts capitalistes ne renoncent pas à ce gaspillage honteux. Par la désinformation, le matraquage médiatique, nos décideurs serviles nous font passer ces projets pour essentiel au développement. À Libertat ! Nous pensons que la LGV pose la question cruciale de quelle société voulons-nous. Le capitalisme dans sa course effrénée du profit nous entraîne dans un mur, il est un frein à notre libre développement. Tant qu’il durera, nous serons soumis à son arbitraire.

Quand une société devient injustice notre premier devoir est de désobéir.

Tous devant le consulat d’Espagne ce mardi 15 novembre à 19h en solidarité avec Mugitu et contre les projets de destruction.


Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s