Archives de la catégorie ‘Libertat’

Occitània antifascita!!

Publié: 14/06/2012 dans Libertat

Ce mercredi 20 juin passera en procès au tribunal de Pau des militants du Bloc Identitaire.
Ces gens là avaient effacé en décembre 2010 à Billère (banlieue de Pau, Béarn) une fresque faîte en solidarité  avec les immigrés et les sans-papiers.
Le bloc identitaire n’est pas un mouvement politique comme les autres, il fait partie de la frange radicale de l’extrême droite. Il avance masqué sous couvert de slogans “anticapitalistes” et “antimondialistes”, sur une pseudo défense des “identités locales” (Basque Bretonne, Occitane, Béarnaise etc..) ou encore de l’écologie ou de la défense des animaux.
Ne nous y trompons pas, nous avons affaire à un mouvement néo-nazi. Vous pouvez le vérifier avec ce lien (ici) qu’il faut lire jusqu’au bout. Ces gens là ont avant tout la haine de l’immigré et du métissage.

Lisez aussi le communiqué de LIBERTAT! Bearn, car ces gens veulent s’installer en Béarn et ont attaqué ces derniers temps notre local à Pau, la Tor deu borrèu. ici

Nous tenons à vous communiquez aussi l’attaque récente d’un camarade de libertat! Auvernhe. (ici)


LIBERTAT Bearn ! appelle à un rassemblement antifasciste le mercredi 20 juin à 13h devant le tribunal de Pau. Nous devons occuper la place et leur montrer que nous ne laisserons pas le Béarn à cette vermine.
Il est aussi important d’en parler autour de vous.

(suite…)

Publicités

Occitània antifascista !!

Publié: 03/04/2012 dans Libertat, Solidaritat

A lire aussi le communiqué de L’UAT: aqui

Communiqué de Libertat! (Òc e fr)
La manifestacion de Tolosa qu’estó ua escaduda sus numerós punts. Totun, d’autas hèitas vienen ennegrir aquera jornada e un còp mei los identitaris nos muishèn la lor cara e la lor vision sectària e retrograda de l’Occitània qu’emparan ! Atau, a maugrat de l’arrefús de l’organizacion de’us véder dens lo cortègi, los identitaris ne s’estanquèn pas d’ensajar d’i accedir, en van !

Benlèu decebuts pr’amor de l’unitat deus occitans dens la volontat de deféner ua Occitania obèrta, mestissa e toleranta, los identitaris que volón har mòstra de la lor violéncia e de la lor hasti en tot atacar lo barri cosmopolita de Naut Bernard. Mes la resisténcia sus plaça èra plan presenta, e los identitaris e lor ideologia pudenta qu’estón hòrabandits deu barri e “menats” dinc au lor repèra.

Totun, la polícia, aparelh de l’estat francés, a causit, un còp mei, de préner partit peus identitaris, e çò a maugrat de las numerosas provocacions d’aqueths : que son plan militants antifascistas qu’estón contraròtlats e per daubuns interpellats, l’un d’entre eths sorteish d’aulhors a pena de guarda a vista, e çò a maugrat deu hèit que los identitaris ajan deishat un òmi a tèrra (es totjorn a l’espitau) dens lo barri Naut Bernart.

Brembam que l’Occitània es e serà totjorn mestissa. Pr’amor de son istòria, pr’amor de sa situacion actuau, Occitània ne’s pòt pas conjugar dab valors racistas e demorarà ua tèrra d’arcuelh e de paratge ! Ne deisharam pas los identitaris raubar los sons simbèus, la soa identitat, ni desvirar las soas valors.

A LIBERTAT !denonciam donc aqueth faus-semblant de « justícia ».

Tanben, LIBERTAT ! que crida clarament la soa solidaritat dab l’Union Antifascista tolosana , los companhs vienuts d’Occitània tota e mei enqüèra dab lo companh arrestat ! Que pensam hòrt ad eth uei, e que’u portam tot lo nòste sosten en tot esperar ua fin melhora, mes sustot mei logica ad aquera situacion completament capvirada cap a las hèitas atau com estón viscudas !

(suite…)

L’enseignement de l’occitan sacrifié


L’inspecteur d’Académie des Hautes-Pyrénées profite de la mise en place de la nouvelle carte scolaire pour s’attaquer à l’enseignement de l’occitan dans le département 65. Au mépris des textes et conventions de l’Etat, du Rectorat, de la Région, du Département et des collectivités, il remet en cause le principe de parité horaire de l’enseignement bilingue.

Des fermetures sont proposées dans les 4 sites bilingues : Rabastens, Luz Saint-Sauveur, Sarrancolin et Tarbes, et le passage de 12h à 6h par semaine.De plus, l’un des deux postes de conseiller pédagogique en langue et culture régionale est très menacé.
Il veut également fermer le poste d’intervenant en langue occitane (caminaire) qui prend en charge 625 élèves, garantissant le recrutement de nouveaux élèves.
Pour une mobilisation et pour le maintien des classes en occitan du département des Hautes-Pyrénées, nous avons besoin de votre soutien.Merci de signer la pétition contre la liquidation des sections bilingues occitan-français, la fermeture du poste d’enseignant itinérant en occitan et d’un poste de conseiller pédagogique dans les Hautes-Pyrénées.

«Pétition contre la liquidation de l’enseignement bilingue dans les Hautes-Pyrénées»

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N19688

 

L’ensenhament de l’occitan sacrificat.

L’Inspector d’Academia deus Pirenèus-Hauts qu’aprofita de la mesa en plaça de la carta escolara navèra tà atacar l’ensenhament de l’occitan dens lo despartament 65. Au mesprètz deus tèxtes e convencions de l’Estat, deu Rectorat, de la Region, deu Despartament e de las collectivitats, hica en question lo principi de paritat orari de l’ensenhament bilingüe.

Barraduras son prepausadas enes 4 sitis bilingües : Rabastens, Luz, Sarrancolin e Tarba, e lo passatge de 12h a 6h d’occitan per setmana.

Que vòu tanben barrar lo pòste de caminaire en lenga occitana que pren en carga 625 eslièves, pòste qu’assegura lo recrutament d’escolans naveths. Enfin, un deus deus pòstes de conselhèr pedagogic en lenga e cultura regionau qu’ei tanben miaçat.Entà ua mobilisacion e entau manteniment de las classas en occitan deu despartament deus Pirenèus-Hauts, qu’avem besonh deu vòste sostien.Mercès de signar la peticion contra la liquidacion de las seccions bilingüas occitan-francés, e la barradura del pòste de caminaire e d’un poste de conselhèr pedagogic en lenga regionala enes Pirenèus-Hauts.

«Pétition contre la liquidation de l’enseignement bilingue dans les Hautes-Pyrénées»

http://www.petitionpublique.fr/?pi=P2012N19688

SERADA SOSTEN A LIBERTAT!

Publié: 12/01/2012 dans Libertat

LIBERTAT LA REVISTA n°7

Publié: 03/11/2011 dans Libertat

 

Lo numerò 6 de la Revista qu’ei sortit. Lo voletz recéber e vos abonar ? Enviatz un chèc a l’òrdi de « Los amics de Libertat » a : 2 carrèra de la Hont, 64000 Pau. Abonament d’1 an (6 numeròs) per 25€ o mei tà sostiéner !

Le numéro 6 de la Revista est sorti. Vous voulez le recevoir et vous abonner ? Envoyez un chèque à l’ordre de: « Les amis de Libertat » à : 2 rue de la fontaine, 64000 Pau. Abonnement d’1 an (6 numéros) pour 25€ ou plus pour soutenir !

Tarta contra la LGV!!!

Publié: 27/10/2011 dans Libertat

[blip.tv http://blip.tv/play/AYLa6zIC width= »550″ height= »339″]

Liberat! Tolosa-Lengadòc qu’a participat a l’accion organizada per MUGITU (collectiu contra la LGV en Euskal Herria e Navarra) a Tolosa pendent Conselh plenièr de la CTP (comunautat del trabalh dels Pirenèus) tà denonciar las politicas de transpòrts inter-regionaus. L’urosa entartrada, la Barcina, presidenta de la comunautat foraus de Navarra ne podera pas diser que l’opposicion n’existeisha pas!

Libertat! Tolosa-Lengadòc a participé à l’action organisée par MUGITU (collectif contre la LGV en Euskal Herria et Navarre) à Tolosa pendant le conseil plénier de la CTP (communauté de travail des Pyrénées) pour dénoncer les politiques de tranports inter-régionales. L’heureuse entartée, la Bacina, présidente de la communauté florale de Navarre ne pourra pas dire que l’opposition n’existe pas!

tà seguir lo comunicat de l’accion:

STOP AUX LGV!

STOP A LA POLITIQUE PRODUCTIVISTE DE LA CTP!

(suite…)

Dans la nuit du samedi 7 aout,un camarade de Libertat Auvernhe a été lâchement agressé par deux fascistes. Alors qu’il rentrait chez lui après une soirée avec des amis il fut pris pour cible par des militants d’extrêmes droites portant des casques de motos.

Les fachos sont tombés sur notre camarade a proximité de son domicile,en effet ils lui ont sauté dessus alors qu’il empruntait les escaliers pour rejoindre sa rue. Les fascistes comme d’habitude, très courageux, l’ont pris a partie alors qu’il été seul,dans une rue déserte,passablement éméché et à une heure tardive de la nuit. Il lui ont porté des coups au visage. Cette agression lâche c’est soldée par des menaces de morts sur notre camarade qui c’est entendu gueuler « tu est communiste on va te tuer » pendant qu’ils tentaient de le balancer du haut d’escaliers.

Par chance il s’en est sorti indemne,cependant des croix gammés ont été tagué dans sont quartier.

Le but des nervis d’extrêmes droite n’était pas de blesser mais bien d’intimité, de créer un état de peur et donc de ce réapproprier les rues de façon physique.

Rappelons aux fachos que Clermont est une terre antifasciste bercée par la culture de la résistance et qu’ici les idées réactionnaires n’ont pas le droit de citer. Bien sur le terreaux pour la peste brune existe ici aussi, il est la conséquence de la crise économique et d’une propagande ultra réactionnaire déversée à longueur de temps par le gouvernement de Paris.

Mais il est important que l’extrême droite sache qu’en Occitanie elle n’est pas chez elle. Les militants révolutionnaires (anarchistes, communistes, Occitanistes…) ne se laisserons pas intimider et qu’ils est hors de question d’abandonner nos rues à la vermine.

Dès lors nous appelons au regroupement des forces antifascistes à Clermont-Ferrand pour créer un réseau de vigilance capable d’analyser la poussée de l’extrême droite et d’agir.

En effet c’est maintenant qu’il faut se montrer déterminer car si nous laissons se développer des mouvements comme les Identitaires ou même si nous tolérons la présence de militants fascistes connus, la situations risque de vite devenir insupportable.

Aujourd’hui les intimidations, les coups et les menaces, demain les « ratonnades », les viols et les meurtres. Il ne tient qu’a nous de rompre ce cercle vicieux, de nous organiser et de lutter par tous les moyens contre la peste brune.

La fascisme c’est la gangrenne, on l’élimine ou ont en crève!!

AUVERNHE, OCCITÀNIA TÈRRA ANTIFASCISTA!!

Joie, bonheur, motivation, intensité, fierté, fatigue, dignité, soulagement, voilà quelques-uns des sentiments que nous ressentons après le Festenal Montcuc Liure 2011 qui c’est déroulé ce weekend en Quercy. Sans une détermination sans faille et la croyance en la cause que nous portons ce Festenal n’aurait jamais pu exister. Outre l’ampleur de la tâche qui reposait sur quelques bras déterminés c’est l’éprouvante et interminable confrontation avec un pouvoir mesquin qui fut difficile. Nous savions dès le début qu’il serait difficile d’organiser un festival portant un message politique et en plus occitan. Cela ne pouvait que nous rendre suspect aux yeux de l’ordre établi. Nous n’étions pas dupe, non plus, des limites de la démocratie dans l’état français et de sa peur envers tout ce qui remet en cause une parcelle de sa toute puissance. Mais nous ne pensions pas vivre une telle situation. Maintenant que c’est passé et que nous avons eu confirmation de l’implication directe de la préfecture donc de l’état dans nos problèmes, tout est bien plus clair.

(suite…)

Publié: 07/06/2011 dans actualitats lengadocianas, Libertat

VAQUI LO SITI!

VOICI LE SITE!

www.festenalmontcuc.org

ALORS TOUS ET TOUTES ENSEMBLES A MONTCUQ !

ALARA TOTS E TOTAS AMASSAS A MONTCUQ !

Nous avons appris avec dégoût que les Identitaires avaient défilé à Toulouse, vendredi dernier, drapeaux Occitans au vent. Au passage ils en profitèrent pour attaquer le campement de « democracia real, ya ! » au Capitole. Le lendemain ils remettaient le couvert en attaquant le local de la CNT et un concert militant dans la soirée. Malgré des affrontements violents, nous nous félicitons que les antifas ont réussi à les repousser du concert.
Mais ce n’est pas une victoire en ces temps troublés.
Surfant sur la montée du fascisme partout en Europe l’extrême-droite se sent pousser des ailes. Il est logique qu’en période de crise générale du capitalisme, le fascisme se développe ; il est beaucoup plus inquiétant de voir que les forces révolutionnaires peinent, elles, à trouver de nouvelles voies. Les fascistes surfent sur la misère économique et sociale, mais aussi sur un vide culturel et politique consternant.
Nous autres à LIBERTAT! ne pouvons pas tolérer que des fascistes s’accaparent le drapeau Occitan ou même l’idée occitane. Ils veulent nous faire croire que la vision est occitane et local alors qu’ils sont les pires des nationalistes français. Nous le répétons haut et fort : l’Occitània est une terre du NORD de la Méditerranée et pas du SUD de l’Europe. Leur Occitanisme de façade prend fin quand nous voyons leur tag appelant notre terre le « midi », alors que ce terme a été imposé au XIXème siècle par l’État français pour supprimer tout risque de sentiment Occitan. Car on est toujours le midi de quelque chose ; en l’occurrence, ici c’est bien de Paris qu’il s’agit. Nous passerions beaucoup trop de temps à leur expliquer que la culture Occitane est métissée dans son essence comme la plus part des cultures, d’ailleurs. Leur délire Viking, Païen, runique est à mille lieu de la civilisation Occitano-romane. Nous autres voyons l’Occitanie comme un espace de lutte où nous devons tenter de nouvelles expériences révolutionnaires et pas un fantasme de pseudo-chevalier Cathare résistant. Surtout que les Cathares résistaient aux envahisseurs Français et Catholique, mais l’extrême droite n’a pas peur des raccourcis.
Nous pensions Tolosa protégée de ce fléau, le réveil est difficile, l’extrême droite entend réoccuper la ville rose.
Nous ne la laisserons pas faire!!
Il est évident que nous devons aussi réfléchir à quel antifascisme nous devons porter en direction de la population. Car pour nous ce n’est pas tant un problème de fascisme mais plutôt de manque de projet à proposer aux classes populaires. Quels instruments mettons- nous en place maintenant pour avancer vers notre émancipation, quelles formes doit prendre notre action. Nous avons déjà commencé à réfléchir et à mettre en place quelques instruments, mais cela reste bien insuffisant. Garder une posture seulement antifasciste c’est nous enfermer dans un carcan, celui de la social démocratie, qui elle aussi est antifasciste. L’extrême droite a compris Gramsci, quand il parle d’hégémonie culturelle, car son but est d’arriver à faire pénétrer durablement leurs idées dans la société. Ces attaques sont donc l’occasion d’enclencher un débat sur Tolosa notamment au niveau de la question Occitane. Les forces révolutionnaires ne peuvent pas continuer longtemps à éviter un fait social qui devient de plus en plus populaire et qui ne peut que s’étendre à divers secteurs de la société. Les fascistes l’ont compris, le Mouvement révolutionnaire le comprendra-t-il? Nous avions participé à l’organisation d’une manifestation antifasciste l’an dernier sur Tolosa, dans l’idée de sortir de la manif imposée par les facho à Paris le 9 mai. Dans l’esprit anti-centraliste, Tolosa n’a pas besoin de Paris pour exister, notre révolte et soif de changement non plus.
LIBERTAT-section Tolosa espère qu’un débat de fond sera enclenché entre les forces révolutionnaires sur Tolosa et dans toute l’Occitanie. Il est urgent de faire face aux fascistes et de construire l’alternative au capitalisme. Nous tenons à participer à toute organisation allant dans ce sens.

TOLOSA TOTJORN ANTIFASCISTA!!
OCCITÀNIA TÈRRA DE MESCLANHA!!