Archives de la catégorie ‘Solidaritat’

Occitània antifascista !!

Publié: 03/04/2012 dans Libertat, Solidaritat

A lire aussi le communiqué de L’UAT: aqui

Communiqué de Libertat! (Òc e fr)
La manifestacion de Tolosa qu’estó ua escaduda sus numerós punts. Totun, d’autas hèitas vienen ennegrir aquera jornada e un còp mei los identitaris nos muishèn la lor cara e la lor vision sectària e retrograda de l’Occitània qu’emparan ! Atau, a maugrat de l’arrefús de l’organizacion de’us véder dens lo cortègi, los identitaris ne s’estanquèn pas d’ensajar d’i accedir, en van !

Benlèu decebuts pr’amor de l’unitat deus occitans dens la volontat de deféner ua Occitania obèrta, mestissa e toleranta, los identitaris que volón har mòstra de la lor violéncia e de la lor hasti en tot atacar lo barri cosmopolita de Naut Bernard. Mes la resisténcia sus plaça èra plan presenta, e los identitaris e lor ideologia pudenta qu’estón hòrabandits deu barri e “menats” dinc au lor repèra.

Totun, la polícia, aparelh de l’estat francés, a causit, un còp mei, de préner partit peus identitaris, e çò a maugrat de las numerosas provocacions d’aqueths : que son plan militants antifascistas qu’estón contraròtlats e per daubuns interpellats, l’un d’entre eths sorteish d’aulhors a pena de guarda a vista, e çò a maugrat deu hèit que los identitaris ajan deishat un òmi a tèrra (es totjorn a l’espitau) dens lo barri Naut Bernart.

Brembam que l’Occitània es e serà totjorn mestissa. Pr’amor de son istòria, pr’amor de sa situacion actuau, Occitània ne’s pòt pas conjugar dab valors racistas e demorarà ua tèrra d’arcuelh e de paratge ! Ne deisharam pas los identitaris raubar los sons simbèus, la soa identitat, ni desvirar las soas valors.

A LIBERTAT !denonciam donc aqueth faus-semblant de « justícia ».

Tanben, LIBERTAT ! que crida clarament la soa solidaritat dab l’Union Antifascista tolosana , los companhs vienuts d’Occitània tota e mei enqüèra dab lo companh arrestat ! Que pensam hòrt ad eth uei, e que’u portam tot lo nòste sosten en tot esperar ua fin melhora, mes sustot mei logica ad aquera situacion completament capvirada cap a las hèitas atau com estón viscudas !

(suite…)

Publicités

La préfecture de Toulouse à décider d’expulser les actuels occupants du Centre Social Autogéré, soit une quarantaine de personnes destinées à devenir des sans abris. Et oui bien sur en plein hiver ! De plus cet immense lieu laissé à l’abandon par l’Etat depuis des années, revit plus que jamais et propose à tous et toutes de nombreuses activités sociales et culturelles. Mais voilà l’auto organisation, même quand on crée  du positif en partant de rien, dérange toujours.

L’heure est plus que jamais à l’autogestion, à la redistribution, à l’autonomie, et à la solidarité; et ni police, ni préfecture, ni gouvernement, ni autres instances peuvent décider librement du sort de ces personnes. Libertat affirme tout son soutien au CREA, à ceux qui y vivent et ceux qui le font vivre !

Plus d’infos : http://crea-csa.over-blog.com/

Lo sionisme es un crimi!

Publié: 22/01/2012 dans Solidaritat

Pichòt filme de Stephane Valentin realisator de filme occitan, engatjat contra lo colonialisme aci o acèra.

La reina de totas las colonizacions, jamei un pòple a viscut una causa aital, la negacion de sa pròpi existencia. Defendra Israel dens la soa entrepresa de colonizacion e de negacion es un CRIMI!

Petit film de Stephane Valentin réalisateur de Film occitan, engagé contre le colonialisme ici ou ailleurs.

La Reine de toutes les colonisations, jamais un peuple a vécu une chose pareil, la négation de sa propre existence. Défendre Israél dans son entreprise de colonisation et de négation est un CRIME!!

Version òc

Que miam lo noste sostien a Lisandru Plasenzotti qui luta despuish casi 50 dias contra un poder e ua justícia inica. Lisandru qu’estó arrestat dens lo quadre d’un ahar de cacha d’armas. En seguit deu son arrefús de balhar lo son ADN, la justícia qu’a devut violar la soa integritat fisica tà i perviéner. En apréner lo panatòri deu son ADN, Lisandru qu’a decidit de’s hicar en cauma de la hai e qu’ei sonque recentament qu’a acceptat de’s tornar neurir per esvitar d’aver seguissis irreversibles. Qu’ei a maugrat de tot ua victòria, pr’amor Lisandru e lo son avocat qu’an enfin podut véder lo son dossièr e sustot, e aquò a maugrat deus riscs, aqueth joen òmi n’a pas baishat lo cap fàcia a la poténcia regaliana. Tot aquò, tras que mauaisit, n’a pas arren d’excepcionau dens un estat qui contunha de perpetuar lo colonialisme dab los sons pòbles de l’interior com dab los de l’exterior. Per ua politica ger axada sus la man misa militar e uei per la violéncia capitalista, l’Estat francés e los partits clanics qu’ipotecan l’aviéner de las classas laboriosas Corsas e las soas tèrras.
Lisandru qu’ei un exemple per tota persona qui vòu cambiar aqueth monde, la soa resisténcia que deu estar saludada com un acte revolucionari. Un còp de mei los revolucionaris corses que’ns amuishan l’exemple per la lor fòrça de conviccion e de resisténcia. Nosautes, occitans de la navèra generacion, que hèm nosta la luta de Lisandru e deu pòble Corse ! Endavant de cap a la libertat !

A prestu Lisandru!

EVVIVA A LOTTA DE LIBERAZIONE NAZIONALE

Version FR

(suite…)

A l’aube du 5 juin 2008, la police anti-terroriste effectuait une opération contre les membres d’une organisation de soutien aux prisonniers révolutionnaires : le Secours Rouge. La nouvelle legislation « anti-terroriste », adoptée par l’Union Européenne sous pression de l’administration Bush, est tellement floue et extensive que quatre membres du (suite…)

 Depuis 2008, des luttes intenses sont menées au Maroc pour obtenir la libération des prisonniers de la Voie Démocratique Basiste MLM (VDB MLM) et d’autres détenus politiques. Ils font partie avec des syndicalistes ouvriers, des chômeurs insurgés (Ifni) et des détenus sahraouis de tous ces « ennemis intérieurs » réprimés par le régime réactionnaire marocain. Leur courage et leur détermination au service des intérêts du peuple a permis à leur lutte de dépasser les frontières du Maroc malgré le blackout médiatique. Cette lutte résonne à travers le monde, elle sert d’exemple pour tous ceux qui se dressent contre l’ordre injuste des capitalistes, des féodaux, des tortionnaires.

La VDB MLM est un courant révolutionnaire né au sein de l’UNEM (Union Nationale des Étudiants du Maroc), c’est un héritier du « front uni des étudiants progressistes » qui existait dans les années 1970. Son idéologie se base sur le marxisme-léninisme-maoïsme.

(suite…)

Retour sur la convocation

Publié: 28/11/2011 dans Solidaritat

Qu’èram 3 fin finau  convocats au comissariat. Qu’èra sonque un entervista informativa shens nada seguida judiciària. Lo but qu’èra tà la policia d’ajudar la policia espanhòla dens son tribalh, sus aquò l’Europa que foncciona plan. Los de libertat! qu’aven hèit ço qu’èra possible tad ajudar los companhs de Mugitu. Tà nosautes l’ahar que’s estanca uèi, per contra la galèra continua taus de Mugitu. Que’vs informarèm de la seguida d’aquesta istuèra democratica…

Que volem arremerciar tots los que son vienuts sostene’ns.

La luta continua com jamei!

Nous étions 3 finalement convoqués au commissariat. C’était seulement un interrogatoire informatif sans suite judiciaire. Le but était d’aider la police espagnole dans son trabail, sur cela l’Europe fonctionne bien. Ceux de Libertat! ont fait ce qui était possible pour aider les camarades de Mugitu. Pour nous l’affaire s’arrête aujourd’hui, par contre la galère continue pour ceux de Mugitu. Nous vous informerons de la suite de cette histoire démocratique…

Nous voulons remercier touts ceux qui sont venues nous soutenir.

La lutte continue comme jamais!

Communiqué de Libertat! Tolosa (Òc e fr)

Yolanda Barcina, presidenta de la Comunautat Forau de Navarra, qu’esto entartada tà protestar contra la LGV/TAV/AHT a l’encastre de la sisa de la CTP (Comunautat de Tribalh deus Pirenencs) lo 27 d’octobre de 2011 au Conselh Regionau Midi Pirenenc. Seguida a aquesta accion de dus militants de Libertat! (Esquèrra Revolucionària d’Occitània) que son convoquats au commissariat centrau de Tolosa, lo 28 de noveme qu’arrriva, a partir de 9h. Que raperam que los tres entartaires, deu movement d’insosmission basco Mugitu, qu’estón convocats a l’Audiencia Nacionau (lo tribunau suprème de l’Estat espanhòu). Lo procuror qu’a demandat entre 4 e 6 anadas de preson. Tad moment, que son en libertat susvelhada dab interdiccion de quitar lo territòri.

Libertat!, que torna afirmar la soa oposicion fèrma taus projectes deus LGV/TAV/AHT e a totas suber-infrastructura(TCP, E7, etc.), ne servan sonque las interès deus capitalistas. Qu’assegurar tanben lo noste sostien inconditionau taus camaradas de Mugitu.

Qu’aperam a un acamp davant lo comissariat centrau de Tolosa, lors de l’audicion deus militants de Libertat! aqueste diluns lo 28 de noveme a partir de 9h. Que sera l’occasion d’assolidar la nosta oposicion tad aquestas infrastructuras e projects de Grand Tolosa, inutiles et costós. Que pensam aquestas milliards que devan servir a las classas popularas tocadas per la crisi deu capitalisme.

NON A LA GRANDA VERGONHA! NON AUX LGVs

 Yolanda Barcina, présidente de la Communauté Forale de Navarre, a été entartée pour protester contre la LGV/TAV lors de la séance plénière de la CTP (communauté de travail des Pyrénées) le 27 octobre 2011 au conseil régional. Suite à cette action deux militants de Libertat! (gauche révolutionnaire d’Occitanie) sont convoqués au commissariat central de Toulouse le 28 novembre prochain à partir de 9h. Nous rappelons que les trois entarteurs du mouvement d’insoumission basque Mugitu ont été convoqués à l’Audiençia Nacional (le tribunal suprême de l’État espagnol). Le procureur demande entre 4 et 6 ans de prison. Pour le moment ils sont en liberté surveillée avec interdiction de quitter le territoire.

Libertat! rappelle son opposition ferme au projet des LGV/TAV et à toute super-infrastructure ne servant que les intérêts des capitalistes et rappelle son soutien inconditionnel aux camarades de Mugitu.

Nous appelons à un rassemblement devant le commissariat central de Toulouse lors de l’audition des militants de Libertat! ce 28 novembre à partir de 9h. Ce rassemblement sera l’occasion de réaffirmer notre opposition à ces infrastructures et aux projets tel que le Grand Toulouse, inutiles et coûteux. Nous pensons que ces milliards devraient servir aux classes populaires touchées de plein fouet par la crise du capitalisme.

NON A LA GRANDA VERGONHA!

Pour plus de renseignements :

https://libertatlengadoc.wordpress.com/

Video de l’action:

https://libertatlengadoc.wordpress.com/2011/10/27/tarta-contra-la-lgv/

Solidaritat amb Mugitu !

Publié: 16/11/2011 dans Solidaritat

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Òc e Fr

Aqueth dissabte 15 de noveme, mantunas iniciativas qu’estòn organisadas en solidaritat dab los 3 militans de Mugitu e denonciar las politicas de pillatge sociau (LGV/TAV/AHT, Axe E7/Pau Auloron, etc.).
Que son convocats au tribunau d’excepcion : l’audiencia nationala espanhòla, seguida l’entartatge de Y. BArcinas (veder l’accion aquiu), presidenta de la Comunautat Forau de Navarra, aqueth 16 de novème de 2011.

A Pau, ua quinzenat de personas que se son mobilizadas davant lo Consulat d’Espanha, dab ua banderòla : « Solidaritat dab Mugitu, Tota(s) contra las LGV », gardat dab numeros policiers. Los pertraits de la deputat-maira de Pau : Martine Lignières-Cassou, deu president deu Conselh Generau deus Pirenencs Atlanticas : George Labazé, senator e president de la Region Aquitania : Alain Rousset e deu president de la Republica, qu’estòn entartats.

A Tolosa, mei de 25 personas qu’estòn amassadas dab lo sosten deu collectiu Coup pour Coup 31, davant lo Consulat d’Espanha, dab ua banderòla : « Trop de tête et pas assez de tartes, Solidaritat amb Mogitu ». Entartatges de personalitats que se son tanben debanats ( Malvy president de la Region Midi Pirenencs, Bernard Henry Levy » filòsofa », Hollande, Sarkozy, P. Cohen Conse de Tolosa e Alain Rousset.

Ce mardi 15 novembre, plusieurs initiatives ont été organisées à l’appel de Libertat, en soutient aux 3 militants de Mugitu et pour dénoncer les politiques de pillage social (LGV/TAV/AHT, Axe E7/Pau Auloron, TCP, etc.). Ils sont convoqués au Tribunal d’exception espagnol : l’Audience Nationale , suite à l’entartage (voir l’action ici) de Y. Barcina, présidente de la Communauté Forale de Navarre, ce mecredi 16 novembre.

A Clermont Ferrand, les militants ont tendus une grande banderole « Solidaritat amb Mugitu » en centre-ville.

A Pau, un quinzaine de personnes se sont mobilisées devant le consulat d’Espagne, gardé par des forces de police importantes. Les portraits de la députée-maire de Pau, Martine Lignières-Cassou, du président du Conseil Général des Pyrénées Atlantiques, George Labazé, du président de la Région Aquitaine, Alain Rousset (photo) et du président de la République, Nicolas Sarkozy, ont été entartés.

A Toulouse, plus de 25 personnes se sont rassemblées devant le Consulat d’Espagne, avec le soutien du Collectif Coup Coup 31. La banderole : « Trop de tête et pas assez de tartes, Solidaritat amb Mogitu » a été déployé. Des entartages de personalités se sont aussi faites ( Malvy, Bernard Henry Levy « LE philosophe », Hollande, Sarkozy, P. Cohen Maire de Toulouse et Alain Rousset Président du Région Aquitaine.

TOTES AVEM ENTARTAT YOLANDA BARCINA!

YOLANDA BARCINARI TARTAKADA DENOK JO DIOGU!

NOUS AVONS TOUS ENTARTE YOLANDA BARCINA!

TOTS HEM ENTARTAT YOLANDA BARCINA!

TODOS HEMOS ENTARTADO YOLANDA BARCINA!

 

De terroristas ? 

Apèl per un recampament de sosten amb los tres de Mugitu !

Lo dijòus 27 d’octòbre lo collectiu Mugitu (collectiu de desobesissença Basc) e Libertat ! (esquèrra revolucionària d’Occitània) an organizat un entartatge per protestar contra los projèctes LGV en Occitània e al Païs Basc al moment de la session plenièra de la CTP (Comunautat de Trabalh dels Pirenèus). L’entartrada, la presidenta de Navarra Yolanda Barcina, preniá aquel jorn d’aquí , la presidéncia de la CTP en plaça de M.Malvy. Aquela accion merengada menada sens trigar descadenèt la vendeta del personal politic. Y.Barcina de retorn en Navarra portèt lo pet pour « atemptat contra una autoritat publica » en seguida a-n aquò tres camaradas de Mugitu foguèron interpelats puèi relargats. M.Malvy de son costat faguèt una denóncia « telefonica ». Mas la farsa s’arrèstèt pas aquí e prenguèt un biais pels mens desmesurat, en efèit los tres camaradas foguèron desferrats a l’Audienca Nacional, lo tribunal suprèm espanhòl. Es, en çò nòstre, le parelh de la cort de seguretat de l’Estat, es a dire una justícia d’excepcion la que jutja los « terroristas », res de mens… Passaràn en procès lo dimècres 16 de novembre a Madrid.

Libertat ! s’insurgisson de l’absurditat d’aquela procedura mas tanben de la criminalizacion del movement contra la LGV e dels mouvements totes de desobesissença.

Pensam que cal mai que mai denonciar los faraonics projèctes destructors de vidas, de territòris, e de riquesa. La LGV (linha a granda velocitat) es una de las illustracions mai claras, de miliards cremats per res sus l’autar del productivisme, de la metropolizacion. Mentre que la crisi tusta de plen foet los nòstres païses e mai particularament las classas popularas, los nòstres politics als servicis dels interèsses capitalistas renóncian pas a-n aquel degalh vergonhós. Per la desinformacion, lo tabasatge mediatic, los nòstres decideires servils nos fan passar aqueles projèctes coma essencials al desvolopament. A Libertat ! Pensam que la LGV pausa la question cruciala de quina societat volèm. Lo capitalisme dins sa corsa desfrenada del profièit nos entraïna dins una paret, es un fren al nòstre liure desvolopament. Tan que durarà, serèm someses a son arbitrari.

Quand una societat deven injustícia lo nòstre primièr dever es de desobesir.

Totes davant lo consulat d’Espanha aquel dimars de 15 novembre a las 19h en solidaritat amb Mugitu e contra les projèctes de destruccion.

——————————————–

Des terroristes ?

Appel pour un rassemblement de soutien avec les trois de Mugitu !

Jeudi 27 octobre le collectif Mugitu (collectif de désobéissance Basque) et Libertat ! (gauche révolutionnaire d’Occitanie) ont organisé un entartage pour protester contre les projets LGV en Occitanie et au Pays Basque lors de la séance plénière de la CTP (Communauté de Travail des Pyrénées). L’entartrée, la présidente de la Navarre Yolanda Barcina, prenait ce jour là, la présidence de la CTP à la place de M.Malvy. Cette action meringuée menait tambours battants déchaîna la vindicte du personnel politique. Y.Barcina de retour en Navarre porta plainte pour « attentat contre une autorité publique » suite à cela trois camarades de Mugitu furent interpellés puis relachés. M.Malvy de son côté déposa une plainte « téléphonique ». Mais la farce ne s’arrêta pas là et pris une tournure pour les moins démesurée, en effet les trois camarades furent déferrés à l’Audienca Nacional, le tribunal suprême espagnol. Il est, chez nous, le pendant de la cours de sûreté de l’état, c’est à dire une justice d’exception celle qui juge les « terroristes », rien de moins… Ils passeront en procès le mercredi 16 novembre à Madrid.

 Libertat ! s’insurge de l’absurdité de cette procédure mais aussi de la criminalisation du mouvement contre la LGV et de tous les mouvements de désobéissance.

 Nous pensons qu’il faut plus que jamais dénoncer les pharaoniques projets destructeurs de vies, de territoires, et de richesse. La LGV (ligne à grande vitesse) est une des illustrations les plus frappantes, des milliards brûlés pour rien sur l’autel du productivisme, de la métropolisation. Alors que la crise frappe de plein fouet nos pays et plus particulièrement les classes populaires, nos politiques aux services des intérêts capitalistes ne renoncent pas à ce gaspillage honteux. Par la désinformation, le matraquage médiatique, nos décideurs serviles nous font passer ces projets pour essentiel au développement. À Libertat ! Nous pensons que la LGV pose la question cruciale de quelle société voulons-nous. Le capitalisme dans sa course effrénée du profit nous entraîne dans un mur, il est un frein à notre libre développement. Tant qu’il durera, nous serons soumis à son arbitraire.

Quand une société devient injustice notre premier devoir est de désobéir.

Tous devant le consulat d’Espagne ce mardi 15 novembre à 19h en solidarité avec Mugitu et contre les projets de destruction.